Larissa Nelly Kalisch

Je suis née au bord du lac de Zurich (Suisse) où j’ai grandi. A 8 ans, j’avais découvert le patinage artistique qui m’a passionnée. C’est à ce moment-là que j’ai entrée une « école de vie ». Les moments de réussites étaient plus précieux et rares que les entrainements difficiles, les déceptions et les blessures mais toutes ces expériences m’ont permis de cultiver ma persévérance et de développer ma résilience. Quand j’avais 17 ans, je commençais à entrainer et accompagner des jeunes ce qui éveillaient mon intérêt pour les aspects motivationnels du coaching sportif.

Lors du début des études en psychologie à Fribourg (CH), j’ai laissé ma passion pour le patinage artistique derrière moi. J’ai travaillé entre autres en tant qu’assistante de recherche dans le domaine de l’éducation ce qui me permettait d’approfondir mon enthousiasme pour la recherche.

Arrivée à Paris en 2016, j’ai suivi l’année de master 1 en psychologie de la santé à l’université Paris Descartes pendant laquelle j’ai intégré un stage de recherche à l’institut Marie Curie en psycho-oncologie. Contrairement à mes attentes, les études en psychologie de la santé n’étaient pas assez focalisées sur le bien-être et le développement des patients. De ce fait, je cherchais autre chose et avec la découverte du master international en psychologie positive (Anglia Ruskin University) j’ai trouvé mon bonheur. Pour mon projet de master j’ai exploré l’efficacité d’un programme en ligne basé sur la psychologie positive auprès des patients Ehlers-Danlos (maladie chronique). Passionnée par le processus de la motivation, le coaching basé sur les forces mais aussi par l’enseignement et l’éducation positive, j’interviens aujourd’hui en tant que psychologue et formatrice auprès d’un public divers (professionnels d’éducation, de santé, enfants, etc.).

Je suis (presque) toujours de bonne humeur et sais m’adapter aux diverses situations proposées avec calme, sérénité et bienveillance. Si je devais choisir mes « top trois forces », je dirai dynamisme, compassion et responsabilité. Ma langue maternelle est l’allemand (et le suisse-allemandJ) et je suis bilingue en français et anglais.

 Y-a-t-il quelque chose que j’ai oublié mais que vous aimeriez savoir ? Contactez-moi et je serais ravie de vous répondre.

A très bientôt j’espère,

Larissa